5 avril 2018 4 05 /04 /avril /2018 15:51
La sécheresse vaginale touche des millions de femmes en France et à travers le Monde. Elle touche principalement les femmes ménopausées et les femmes venant d’avoir un enfant.
La sécheresse vaginale touche des millions de femmes en France et à travers le Monde. Elle touche principalement les femmes ménopausées et les femmes venant d’avoir un enfant.

La sécheresse vaginale est source d’inconfort et peut avoir des conséquences néfastes sur l’harmonie sexuelle d’un couple. Elle peut être à l’origine de brûlures, de démangeaisons ou encore d’irritations. Comment l’identifier et la soigner ?

Comprendre et reconnaître la sécheresse vaginale

Au cours du cycle menstruel, la muqueuse utérine assure l’hydratation et le nettoyage du vagin par exfoliation. Elle s’élimine en créant des pertes et se régénère naturellement. Ainsi, les cellules mortes de l’organe sont évacuées. Durant certaines périodes de la vie d’une femme, il arrive que la muqueuse subisse des modifications et se fragilise. Sa propriété acidifiante et hydratante s’en retrouve alors diminuée, et il en est de même pour sa capacité d’auto-nettoyage. Le vagin devient moins souple, et n’est plus correctement lubrifié.

Il est important de ne pas confondre défaut de lubrification et sécheresse vaginale. En effet, lorsque les sécrétions hormonales et la flore vaginale sont perturbées, le vagin perd de son humidité. La femme est alors plus sujette aux infections gynécologiques, et est victime d’inconfort intime dans la journée. Par ailleurs, la sécheresse de l’organe provoque des douleurs lors de l’acte sexuel ou après le coït. La pénétration peut devenir difficile, etc. Le problème de lubrification, par contre, est associé à l’excitation sexuelle, et n’apparaît donc que lors des rapports.

Un trouble aux multiples causes

La sécheresse vaginale est un phénomène qui peut toucher n’importe quelle femme. Les perturbations hormonales sont le plus souvent à l’origine du problème. L’on compte parmi elles, les variations du cycle menstruel, la ménopause et la grossesse. Cependant, les facteurs psychologiques sont parfois en cause : le stress, la fatigue ou encore les soucis de couple. Certains traitements médicamenteux, la prise de tabac ou d’alcool peuvent aussi être responsables du trouble.

Les femmes ménopausées sont un cas particulier. Des gynécologues avancent même que la sécheresse vaginale devrait être dédramatisée, car toutes seront un jour confrontées à ce problème lors du retour d’âge féminin. En effet, à cette période de leurs vies, la production d’œstrogène se tarit littéralement. Des signes cliniques bien connus font alors leurs apparitions : prise de poids, bouffées de chaleur, etc. Lors de la ménopause, plusieurs femmes témoignent que la sécheresse vaginale entraîne des gênes et douleurs durant les rapports sexuels, des soucis de couples, un état dépressif, des lancinements lors des activités sportives et un stress élevé.

Il y a des causes non hormonales à la sécheresse vaginale. Parfois, le trouble est provoqué par des gestes et mauvaises habitudes du quotidien. Aussi, une irritation ou une infection de la muqueuse vaginale et le port de vêtements trop étroits peuvent être pointés du doigt. Les habits serrés entraînent des frottements continus de la vulve, une friction particulièrement néfaste pour les parties intimes. Les femmes en sont parfois accros, et pourtant certains soins sont à l’origine du phénomène. C’est le cas de l’épilation vulvaire, des douches vaginales trop fréquentes, ou encore de l’utilisation de tampons durant la période menstruelle. Plus concrètement, les parties intimes ne doivent pas subir de gestes ou soins trop agressifs. Ainsi, une sécheresse vaginale peut être causée par des rapports sexuels trop longs et répétés, ou des pénétrations sans préliminaires.

Les traitements naturels

Pour traiter la sécheresse intime, rien ne vaut le naturel. En effet, il existe des compléments alimentaires 100 % BIO, faits à base d’extraits de végétaux, qui permettent de fluidifier instantanément le vagin ; de quoi réconforter les relations amoureuses et retrouver une harmonie sexuelle. L’Aloe Vera est connu pour ses multiples bienfaits. Le gel hydratant BIO Yes VM, principalement composé d’eau et d’Aloe, permet de soulager les irritations, brûlures du vagin et autres sensations désagréables. C’est un traitement local doux, ayant déjà fait ses preuves. Il est aussi possible de faire sa toilette avec un gel adapté, non irritant et sans savon, afin que la muqueuse ne se retrouve pas asséchée.

Partager cet article

commentaires

Moumoune 05/12/2019 03:46

Merci pour le recette

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog d'inenuy.fr par Alison, conseillère experte en beauté naturelle
  • : Trait d'union avec le site inenuy.fr, ce blog se veut avant toute chose informatif. Découvrez des astuces et de nombreux conseils pour vous aider au quotidien pour avoir une belle peau avec des produits bio et naturels. Ce blog est alimenté régulièrement par Alison, conseillère experte en beauté naturelle. Avec plus de 10 ans d'expérience dans l'univers de la cosmétique bio, l'aromathérapie et la naturopathie, Alison vous conseille et vous apporte son regard d'expert en toute bienfaisance.
  • Contact

Retrouvez Tous Les Produits